Le Journal PHAR

A la une

Préavis de grève au CH Simone Veil (Eaubonne)

07/04/2016

Le SNPHAR-E a déposé un préavis de grève illimité à partir du lundi 25 avril 2016 pour les médecins du CH Simone Veil. En cause, le décompte du temps de travail mis en place dans l'établissement qui impose une obligation de 48h hebdomadaires de temps clinique posté pour certains médecins ce qui va à l'encontre des engagements pris par le ministère dans la circulaire et l'instruction sur le temps de travail dans les services d'urgence.

 

Le SNPHAR-E rappelle que les 48h hebdomadaires ne sont pas une norme mais une borne supérieure qu'il convient de ne pas dépasser conformément à la directive européenne 2003/88CE.

 

Imposer aux équipes médicales ce temps de travail posté pour le calcul d'un effectif cible conduit nécessairement à un dépassement régulier de cette borne et n'est donc pas acceptable. Le SNPHAR-E soutiendra tous les collègues dans cette situation qui s'engageraient dans une procédure en contentieux.

 

 

28/4/2016 :

Un protocole d'accord a été conclu entre les différentes parties. Le préavis est donc levé à partir du 29 avril 2016 - 8h30.

 


Parution des postes au recrutement - Printemps 2016

18/04/2016

 La liste des postes vacants offerts au recrutement a été publiée sur le site du CNG. Les candidatures sont recevables jusqu'au lundi 2 mai.

 

Site du CNG


Enquête en ligne "chirurgie" et colloque Avenir Hospitalier le 12 mai 2016

12/04/2016

 Vous, Chirurgiens, et l'exercice de votre métier à l'hôpital public !

 

Notre Intersyndicale, Avenir Hospitalier, lance une enquête nationale en ligne qui vous est entièrement dédiée.


Il vous en "coûtera" environ 5 minutes de votre temps : vous avez l'occasion de vous exprimer librement et anonymement sur votre engagement à l'hôpital, ses motivations, vos attentes.

 

http://www.praticienshospitaliers.com/limesurvey/index.php/852798/lang-fr

 

Les résultats de cette enquête nationale seront rendus publics lors du Colloque organisé par AVENIR HOSPITALIER à l'hôpital Cochin le 12 mai prochain et auquel nous vous invitons à vous inscrire (jusqu'au 5 mai):

http://www.avenir-hospitalier.fr/index.php/%202-non-categorise/303-colloque

 

Merci de diffuser largement ce message auprès de vos collègues chirurgiens dans vos blocs opératoires.

 

Cette enquête est ouverte jusqu'au 5 mai 2016.


Flash infos

Ca chauffe !

07/04/2016

 Le SNPHAR-E a publié aujourd'hui 3 communiqués de presse.

 

Le premier concerne les discussions en cours entre les intersyndicales et la DGOS au sujet de la future instance de concertation pour les praticiens hospitaliers (conseil supérieur des personnels médicaux). Pour le SNPHAR-E les règles de la représentativité syndicale doivent être claires et transparentes et doivent s'affranchir de l'appartenance à une discipline ou une spécialité.

 

Le deuxième concerne les GHT dont les constitutions se font dans le dos des PH au mépris du projet médical partagé qui devrait être à la base de la constitution d'un GHT. On assiste donc, en ces temps de pénurie médicale dans les hôpitaux, à un partage de la misère pour maintenir une offre de soins universelle qui ne peut matériellement répondre à l'exigence de qualité et de sécurité nécessaire à l'exercice médical.

 

Le troisième concerne la réforme du code du travail qui pourrait profondément modifier le statut de PH et faire capoter les discussions en cours sur l'attractivité des carrières médicales hospitalières. On est déjà loin de l'électrochoc attendu, si on baisse le niveau général, ce sera une catastrophe pour le recrutement médical hospitalier.

 

Bonne lecture.


Statut de PH : version consolidée mars 2016

21/03/2016

 Jean Garric, administrateur en charge des textes réglementaires a fait une mise à jour de notre statut. Cette nouvelle version est disponible dans la bibliothèque (textes officiels).

Merci à Jean pour ce travail titanesque.


Projet de loi El Khomri : un vrai progrès... pour les employeurs !

07/03/2016

 Le projet de Loi sur la modification du Code du Travail pourrait avoir des conséquences sur le statut. Même si les PH, par leur statut, ne dépendent pas directement du code du travail, de nombreuses dispositions du statut en sont directement issues (congés, RTT, protection sociale, temps de travail, ...).

 

Réformer le code du travail pourrrait donc entrainer des modifications statutaires importantes portant sur :

 

Les astreintes,

Les RTT,

Le décompte du temps de travail,

Le travail de nuit.

 

La prévalence de l'accord local sur l'accord collectif national pourrait aussi entrainer de graves entorses aux règles statutaires actuelles avec à la clef un dumping social dans certaines régions ou spécialités.

 

Le SNPHARE apporte donc son soutien aux mouvements du 9 et 12 mars prochains.

 

Lire le communiqué de presse

 


GHT : Aucun compromis sur le projet médical !

08/02/2016

Le SNPHAR-E apprend par voie de Presse l’existence d’un décret sur les GHT qui permet la création de pôles d’activité inter-établissements (page 13 article 4). Les dispositions statutaires permettent actuellement de mettre en recherche d'affectation d'office les praticiens qui, au cours d'une restructuration de leurs établissements, refuseraient leur nomination dans ces fameux pôles. On est très loin de la procédure d'affectation qu'on nous avait présentée lors de la mission sur l'attractivité des carrières médicales hospitalières.


La précipitation actuelle concernant la mise en place des GHT, la première phase devant être finalisée avant l’été, ne permettra pas l’élaboration du projet médical territorial par les équipes médicales de chaques spécialités concernées ce qui devrait être le fondement même du GHT. Le projet de décret prévoit que le projet médical est élaboré par les présidents de CME, de la CSIRMT et les directeurs.

 

C'est très insuffisant !


Si ce projet médical n’est pas au centre de leur élaboration, nous avons de grandes craintes sur l’objectif final de la création des GHT. En effet, en l’absence d’intégration du projet médical, ceux-ci permettraient le saupoudrage de l’offre de soin sur l’ensemble du territoire ce qui entrainerait un démantèlement des filières de soins actuelles avec de graves conséquences pour la sécurités des malades.
 


Le SNPHAR-E demande donc une prolongation du délai pour l’écriture des projets médicaux des GHT, une nouvelle concertation sur l’exercice médical au sein des GHT en particuliers pour les spécialités travaillant en plateaux techniques et 24/7, ainsi que de véritables mesures d’attractivité pour inciter les médecins hospitaliers à participer aux GHT et pas des dispositions administratives autoritaires qui ne feront qu’aggraver la fuite des médecins hospitaliers vers d’autres modes d’exercices moins contraignants.

 

Lire le communiqué de presse


Un N° VERT pour l'Anesthésie Réanimation et ses professionnels

30/09/2013

le SNPHAR-E se félicite (*) de la récente initiative du CFAR (Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs) avec la mise en place d'un N° VERT le 1er octobre 2013 au sein d'un ensemble de services et de ressources pour aider les professionnels de l'anesthésie réanimation en difficulté psychologique ainsi que leurs proches.

 

Le CFAR, « Collège de spécialité en Anesthésie-Réanimation », regroupe les Anesthésistes-Réanimateurs de tout mode d’exercice, comble aujourd'hui un retard pour la profession en France.

En effet, dans de nombreux pays (UK, USA, Canada, Espagne, Suisse, Nouvelle-Zélande, etc.), et depuis longtemps, des services ont été mis à la disposition permanente des professionnels de santé : numéros de téléphone dédiés, structures de prise en charge, parcours adaptés pour soutien et réhabilitation en cas de difficultés psychologiques, etc.

 


Lire ...
















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS