Le Journal PHAR

A la une

A L’APHP les chirurgiens attendent les anesthésistes !

25/03/2015

Dans un article publié dans le Figaro, le Directeur Général de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris explique qu’il souhaite aménager les accords de 2002 sur les 35 heures : "Aujourd'hui, pour s'attaquer aux 35 heures, la direction doit revoir l'ensemble de l'organisation du travail. Ainsi, Martin Hirsch «souhaite entraîner l'AP-HP à la recherche du temps perdu», pour que l'infirmier n'attende plus le brancardier, ou le chirurgien l'anesthésiste. "

 

Cette phrase assassine stigmatise outrageusement deux professions hospitalières qui ne méritent certainement pas de se voir attribuer toute l’incurie de l’organisation des Hôpitaux de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris.

 


Lire la suite...

Propositions de remplacements

25/03/2015

Chacun d'entre-nous peut recevoir régulièrement des propositions de remplacements. Activité très en vogue en ce moment, les tarifs vont crescendo et certains établissements sont particulièrements généreux.

En cinq jours de travail, il est possible de gagner plus d'un mois de salaire d'un PH au 13e échelon.

 

 

Objet : TOUTES NOS OFFRES ANESTHESIE JUSQU'A AOÛT 2015

 

Bonjour,

 

Nous recherchons des Anesthésistes – Réanimateurs H/F, merci de nous informer de vos disponibilités ou de faire circuler l'information à vos confrères intéressées SVP.


Lire ...

24=5

20/03/2015

Une garde de 24h doit compter pour 5 demi-journées.

 

C’est une des principales demandes que nous portons au sein de la mission sur l’attractivité qui se déroule en ce moment.


Un PH réalisant deux gardes de 24h sur la même semaine aurait ainsi accompli ses obligations de services hebdomadaires ce qui n’est pas le cas actuellement car on lui réclame deux demi-journées de travail supplémentaire pour cela.

 


Lire la suite ...

Attractivité (encore)

14/03/2015

Nous venons de recevoir un document intitulé "synthèse de la réunion du 5 mars" censé reprendre les propositions faites pendant la première réunion consacrée au temps de travail des PH de la mission sur l'attractivité des carrières. Nous sommes consternés par cette synthèse qui ne reprend absolument pas les éléments qui ont été développés et avancés par les organisations syndicales ce jour là.

 

Le SNPHAR-E veut du simple ! Il y a urgence car les hôpitaux se désertifient jour après jour !

 

La mission sur l'attractivité des carrières doit comprendre que nous avons besoin d’une NORMALISATION et d’une SIMPLIFICATION et que tout le monde aura à y gagner. Les hôpitaux, comme les médecins !

 

Nous demandons simplement :

 


Lire la suite ...

Flash infos

Prolongation d’activité pour les PH

20/03/2015

Le texte instaurant la possibilité d’une prolongation d’activité pour les PH jusqu’à l’âge de 72 ans a été adopté. Il s’agit là d’une possibilité et non d’une obligation, raison pour laquelle nous ne protestons pas contre ce texte.

 

En revanche nous ne croyons pas une seule seconde que cela permettra de pallier aux problèmes de démographie médicale de notre pays particulièrement dans les spécialités fortement soumises à la permanence des soins.

 

On imagine assez mal une horde de papy-boomer revenir en masse dans les hôpitaux pour faire les gardes et les astreintes. Au contraire, celles-ci risqueraient de revenir aux praticiens en fonction majorant ainsi la sujétion du travail de nuit pour ceux là, les effectifs de jour étant complétés par des praticiens n’effectuant plus de gardes. Ou est l’attractivité ?

 

Nous demandons donc en corollaire à ce dispositif le rétablissement de la limitation du nombre de gardes et astreinte dans l’arrété sur la permanence des soins comme c’était le cas avant 2003 : 1 samedi ou dimanche par mois et 1 garde par semaine.

 

Enfin, ce texte ne sera pas un renoncement à nos droits à la retraite déjà fortement attaqués par les différentes réformes (IRCANTEC, Fillon, …) et encore moins à une rémunération en rapport avec nos qualifications, nos responsabilités et le temps passé au travail.

 


Attractivité (suite)

08/03/2015

 Deux groupes distincts incluant intersyndicales, directeurs d’hôpital, présidents de CME, représentants du Ministère de la santé réfléchissent actuellement au temps de travail des praticiens :


 


Lire ...

Soutenez le SNPHAR-E !

08/03/2015

 Le SNPHAR-E est totalement investi avec son intersyndicale Avenir Hospitalier dans les discussions et les concertations qui se tiennent en ce moment sur l'attractivité des carrières médicales hospitalières.

 

C'est un véritable marathon !

 

Les réunions sont très nombreuses et nous devons mener en parallèle un véritable travail de fond pour affiner nos propositions. Tout cela sans temps dédié à cette activité et sans autre financement que vos cotisations !

 

Nous avons publié un rapport de plus de 60 pages, le "rapport-qui-pique", diffusé à 60 000 exemplaires par voie électronique et qui est en cours de diffusion (plus limitée) en format papier.

 

Nous adressons des contributions écrites aux "pilotes" de ces missions.

 

Tous les médecins hospitaliers doivent prendre conscience des enjeux qui se discutent en ce moment. Les arbitrages qui seront rendus ensuite auront obligatoirement un impact sur le recrutement médical hospitalier de ces dix prochaines années et donc sur le devenir de l'hôpital public.

 

Vous pouvez nous soutenir en adhérant : c'est ICI

 

Vous pouvez soutenir le "rapport-qui-pique" en le diffusant autour de vous et en participant à notre cagnotte ce qui nous permettra d'amortir en partie les frais de réalisation et de diffusion (plus de 20 000 euros).

 


Le Rapport Qui Pique!

20/01/2015

Après moulte rapports sur la dégradation des conditions d'exercice, de la pénibilité du métier de PH, des problèmes prévus de démographie, voici enfin un rapport qui porte notre voix, et qui siège désormais sur le bureau de Mme la ministre.

Nous attendons désormais très rapidment les actions qui doivent en découler.

 

Le Rapport Qui Pique: Parce qu'il y a vraiment URGENCE.

 

 

#RQP

 

(à twitter, facebooker, transmettre, discuter, envoyer, partager...)

 

 

Réagissez sur RQP2015@snphar.fr

 

 

Et aidez nous à poursuivre la diffusion de ce Rapport, qui devra pénetrer toutes les instances, toutes les ARS, chaque direction d'hôpital, et chaque bureau du Cabinet aux Directions du Ministère.

 

Pour ce faire, faites un don de la somme que vous souhaitez (2 euros c'est bien déjà)

 

 

C'est facillissime de participer et de nous aider en faisant un don, c'est ici.


Loi TEPA : Le conseil d'état confirme son application aux PH

10/02/2015

 La décision n°373259 du Conseil d'Etat en date du 2/2/2015 confirme le droit des PH a bénéficier de l'exonération partielle de l'imposition sur le revenu des heures supplémentaires et donc du temps additionnel pour les PH.

 

Si vous avez perçu des indemnités de temps additionnel en 2012 et que vous les avez fiscalisées indument, vous avez jusqu’au 31/12/2015 pour réclamer une correction de votre impôt sur les revenus 2012.

Si l'administration vous refuse la correction de l’impôt, vous vous rapprochez d'un avocat et saisissez le juge administratif dans les deux mois suivants le rejet fait à votre réclamation ou son silence.

Le décret 2007 - 1430 est illégal car le premier ministre n’avait pas constitutionnellement (article 34 et 37) le droit de restreindre la loi fiscale faite par le legislateur.


Un N° VERT pour l'Anesthésie Réanimation et ses professionnels

30/09/2013

le SNPHAR-E se félicite (*) de la récente initiative du CFAR (Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs) avec la mise en place d'un N° VERT le 1er octobre 2013 au sein d'un ensemble de services et de ressources pour aider les professionnels de l'anesthésie réanimation en difficulté psychologique ainsi que leurs proches.

 

Le CFAR, « Collège de spécialité en Anesthésie-Réanimation », regroupe les Anesthésistes-Réanimateurs de tout mode d’exercice, comble aujourd'hui un retard pour la profession en France.

En effet, dans de nombreux pays (UK, USA, Canada, Espagne, Suisse, Nouvelle-Zélande, etc.), et depuis longtemps, des services ont été mis à la disposition permanente des professionnels de santé : numéros de téléphone dédiés, structures de prise en charge, parcours adaptés pour soutien et réhabilitation en cas de difficultés psychologiques, etc.

 


Lire ...
















Réalisé par Cyim
Mentions légales | Contact | Boîte à outils
Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs 75 avenue Parmentier - 75011 - PARIS